« Valoriser, réduire et réutiliser » : une nouvelle devise pour la Journée mondiale du recyclage

Qu’il s’agisse de jouets ou de meubles, nous avons plus ou moins pris l’habitude de recycler tous nos vieux objets. Nous réutilisons des matériaux pour fabriquer des produits durables et aujourd’hui, nous redonnons aussi vie à des objets existants, qui deviennent de nouvelles sources d’inspiration.

Il est désormais temps d’agir pour un monde plus respectueux de l’écologie, en adoptant des gestes durables au quotidien. Recycler c’est bien. Upcycler, c’est encore mieux !  

Avant d’entrer dans les détails, prenons le temps de comprendre le concept :  la valorisation, qu’on appelle aussi l’upcycling, ne consiste pas seulement à réutiliser de vieux objets. Upcycler, c’est réimaginer les objets que l’on possède pour créer quelque chose de mieux encore : de nouveaux meubles avec les lattes d’un vieux parquet, par exemple, ou une table à partir de tuyaux. Il s’agit de transformer l’existant en quelque chose d’unique, fonctionnel et beau.

Upcycler donc, c’est créer du neuf avec du vieux. Au lieu de jeter des meubles qui ont fait leur temps, on les valorise en leur offrant une nouvelle vie. En ressuscitant de vieux objets, on réduit les déchets et c’est bon pour la planète !

Pas encore convaincu ? Laissez-nous vous exposer encore trois arguments : 

1.  L’upcycling et le recyclage sont deux concepts différents, mais complémentaires

Le recyclage consiste à créer du nouveau à partir d’un objet cassé et usé. Dans le cas de l’upcycling, l’objet en question garde sa fonction d’origine sans perdre de valeur. Un exemple ? On peut créer une jolie lampe à partir d’un vélo, mais dans ce cas, le vélo n’est pas réutilisé pour sa fonction d’origine.

2. L’upcycling favorise l’économie circulaire, contribuant ainsi à la protection de l’environnement

Aujourd’hui, nous sommes tous conscients du fait qu’il faut protéger la planète. L’upcycling a un impact extrêmement positif sur l’environnement et l’économie circulaire. Produire moins permet de réduire les émissions de carbone. Les objets ont une plus grande durée de vie, les besoins d’extraction en ressources naturelles sont réduits et il y a moins de déchets à traiter.

3.  L’upcycling dans tous ses états

En réalité, on peut upcycler à peu près tout. Mode, mobilier, industrie : il existe de nombreuses façons de valoriser ce qui nous entoure et de contribuer ainsi à l’économie circulaire. Créer soi-même des éléments de déco DIY ou transformer un t-shirt en crop top, c’est de l’upcycling ! De nombreuses entreprises ont déjà adopté cette démarche et l’on peut tous investir dans ce type de modèle. Alors que les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la durabilité, on peut imaginer qu’à l’avenir, de plus en plus d’entreprises et de marques suivront le mouvement.

Quoi qu’il en soit, à l’occasion de la Journée du recyclage, prenez le temps de réfléchir à de nouvelles façons de valoriser, de réduire et réutiliser les objets qui vous entourent. Ensemble, nous pouvons faire des choix plus durables, pour un monde plus écologique.


Articles connexes